En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Parcours d'Education Artistique et Culturelle (PEAC)

Le mathématicien Alan Turing présenté aux 3e du collège

Par GAELLE MOULIN, publié le jeudi 10 décembre 2020 20:41 - Mis à jour le lundi 21 décembre 2020 16:18
IMG_2741.jpg
"Savez-vous qui a vaincu Adolf Hitler ? Non, ce ne sont pas les Alliés. Ce sont les mathématiques !” Un article signé Isma Laïdouni de 3è1

Le jeudi 03 décembre, notre classe de 3'1 a eu la chance d'assister à une intervention du comédien Franck Gazal et du metteur en scène Vladimir Steyaert.

Franck Gazal a joué "Alan Turing " , c'est une pièce biographique sur Alan Turing, professeur de maths, cryptologue et mathématicien, en se mettant parfaitement dans sa peau.
Il a su interpréter sa personne, en restant fidèle à la réalité. Nous avons participé à un atelier qui mêle le théâtre aux sciences, et qui nous a appris beaucoup.
Notamment que la guerre n'a pas eu lieu seulement sur les champs de bataille, mais aussi dans le quotidien de toutes les autres personnes. Ici, Alan Turing nous illustre tout-à-fait cela. Ce sont les maths qui ont réellement permis à la guerre de prendre fin !
Et oui, car durant la seconde guerre mondiale Alan Turing joue un rôle fondamental dans la cryptanalyse de la machine Enigma, qui a été utilisée d'innombrables fois par les armées allemandes.
Après la guerre, il travaille sur l'un des tout premiers ordinateurs, puis contribue au débat sur la possibilité de l'intelligence artificielle. C'est à dire, l'intelligence d'un ordinateur, de toute chose non humaine, non naturelle. Il va donc proposer " le test de Turing ", vérifiant si la source d'intelligence est humaine ou artificielle. Comme de nos jours, lorsqu'on vérifie que les gens ne sont pas des robots sur internet.
Et enfin, il est poursuivi en justice pour homosexualité, il choisit donc, pour éviter la prison, la castration chimique. C'est-à-dire, qu'ils vont lui retirer ses attirances pour les hommes en procédant d'une certaine manière. Il pensait qu'il fallait mieux distinguer son corps de son esprit, c'est pour cela qu'il a fait ce choix.
Malheureusement, tout ne s'est pas passé comme il l'avait prévu, et n'a pas supporté le fait de ne plus pouvoir penser par lui-même, et de ne plus pouvoir mener ses recherches au quotidien. Il s'est alors suicidé, par empoisonnement.
Il a élaboré sa mort de toute pièce, lui le grand fan de Blanche neige, pareil au moment où la sorcière empoisonne Blanche neige, avec cette fameuse pomme empoisonnée. Il lui fallut bien terminer sa vie ainsi.
Voici une intervention qui a su attirer notre curiosité, et qui nous a beaucoup plu. Tout autant dans la mise en scène, que dans l'histoire racontée.

Isma Laïdouni

www.compagnievlast.com/spectacles/professeur-alan-turing